- Largeur.com - https://largeur.com -

«Les poissons ne prennent jamais de vacances»

Arianna Schiona est responsable des poissons à Aquatis, le plus grand aquarium d’eau douce d’Europe. Rencontre entre deux plongées.

Visiter Aquatis, c’est admirer plus de 10’000 poissons de près de 200 espèces différentes. C’est également découvrir une centaine de reptiles, dont des crocodiles et un dragon de Komodo, ainsi que plusieurs mammifères à poils, répartis sur 3500 m2. Un endroit aussi ludique que pédagogique qui plaît aux enfants et aux adultes. Mais qui nécessite un engagement de tous les instants côté coulisses, comme l’explique Arianna Schiona. Elle travaille depuis 2017 en tant que coordinatrice aquariologie au sein de l’Aquarium-Vivarium situé dans les Hauts de Lausanne.

Comment devient-on spécialiste de l’aquariologie ?

Arianna Schiona: J’ai suivi des études en rapport avec l’environnement: botanique, biologie, mais aussi chimie et physique. Après mon bachelor, j’ai pu effectuer un stage à l’aquarium de Livourne, en Italie. Cela a été l’occasion de découvrir un nouveau monde fascinant, même si je m’intéressais déjà à tout ce qui avait trait à la mer et aux poissons. Cette expérience m’a poussée à me spécialiser dans ce domaine.

À quoi ressemble une journée type au travail ?

Une grande partie consiste à réaliser des contrôles pour vérifier que tout va bien, y compris dans les bassins, où je plonge 3 ou 4 fois par semaine, parfois plus. Le matin, je me rends d’abord à la salle des machines pour m’assurer que les filtres et les pompes fonctionnent correctement, qu’il n’y a pas de fuites. Ensuite, direction la zone de quarantaine, où nous accueillons des pensionnaires pour différentes raisons: il peut s’agir de poissons nouvellement arrivés ou d’individus encore trop petits pour nager avec les grands. Après, nous allons voir que tout est en ordre du côté des bassins d’exposition. Une fois ces vérifications faites, nous nettoyons les vitres et commençons à préparer la nourriture.

Lausanne, 22 septembre 2020
Arianna Schiona, coordinatrice aquariologie chez AQUATIS Aquarium  Vivarium.
©François Wavre | Lundi13

Ce n’est donc pas un métier de tout repos…

Non, contrairement à ce que l’on peut croire, il ne s’agit pas juste de plonger et de nourrir les poissons. Il y a un important travail préventif à effectuer afin de garantir leur bonne santé. Il y a plusieurs routines techniques et sanitaires à respecter tout au long de la journée. C’est vraiment un emploi pour passionnés, car les poissons ne prennent jamais de vacances ou de week-ends.

Que mangent les animaux accueillis à Aquatis ?

Il y a différents régimes, en fonction des espèces carnivores ou herbivores, que nous essayons de varier au maximum. Par exemple, certaines raies ont une alimentation carnée. En plus des croquettes, elles reçoivent des moules, des crevettes ou de petits poulpes, ainsi que des vitamines, de la spiruline ou des probiotiques. L’objectif est de leur fournir des repas diversifiés contenant tous les éléments nutritionnels dont elles ont besoin.

Quelle est votre espèce préférée ?

J’adore les raies, que les visiteurs peuvent observer dans les bassins consacrés à l’Amazonie. Elles sont fascinantes. L’une d’entre elles a pris l’habitude de manifester sa faim en se posant sur un caillou et en crachant un jet d’eau jusqu’à 3 mètres de distance! Il y a quelques jours, je me trouvais à côté de son bassin et je me suis fait asperger, car elle croyait qu’il était l’heure de manger (Rires).

_______

Une version de cet article réalisé par LargeNetwork est parue dans The Lausanner (no6).